Araucaria du Chili, Désespoir des singes

Araucaria araucana Koch

Il est connu sous le nom de Bourreau des singes ou désespoir du singe car ses feuilles sont acérées,  il est difficile de monter dans cet arbre. A partir d’un certain âge, dioïque les arbres femelles offrent des cônes dont les graines sont comestibles.  La farine des graines sert à abriquer du pain le « canuto », elles sont  la base d’une boisson fermentée « le mudai ». Sa composition tronc avec une écorce épaisse, des racines profondes l’aide à combattre le feu. 

Un monument de la nature 50 m de haut et de 20 m de diamiètre et il peut vivre 1000 ans. Il est originaire du crétacé  il y a 65 millions d’années. 

Il forme des forêts en Amérique du Sud, (Chili , Argentine) sur les pentes de la Cordilière des Andes où ne vit aucun singe.  

Depuis 1976 il a le statut de monument naturel, et figure sur la liste rouge des espèces en danger dans le monde.  

Pour en savoir plus sur l’Araucaria, Traité des plantes tropicales d’Yves Delange, et  Arbres vénérables de Yannick Cherel  sur Arte. 

Il remporte un grand succès au XIX° siècle, il se retrouve aà Paris aux buttes Chaumont. 

Un bel exemplaire aux îles Borromées.

Voir au Parc de la Tête d’Or  à Lyon.

DSC01622DSC01620

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *