Cryptomeria japonica

 

cryptomeria japonica

Cèdre du Japon, SUGI

cryptomeria japonica

Au Japon très fréquent dans les forêts, et toujours présent devant les sanctuaires. Il se reconnaît à sa silhouette élancée, son écorce rose-rouge qui se détache en grandes lamelles fibreuses verticales très voisines du Sequoia. Ses feuilles en aiguille sont inserrées en hélice, à l’automne elles prennent une couleur bronze. Ses cônes mâles sont orangés, ses cônes femelles sont petits et solitaires à l’extrémité des rameaux. Son bois rose est odorant, imputrescible. Certains ont plus de 2000 ans.  Il fut longtemps considéré comme le lieu de séjour des divinités. Il a mauvaise presse par rapport son pollen allergisant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *