Couleurs des fleurs de pétunia et gènes

Pétunias bleus, roses, marbrés

Chaque partie de la plante est sous la direction de gènes qui agissent dans le temps et l’espace et avec chaque fois ils se déclenchent une succession de réactions catalysées par des enzymes, des protéines codées par des gènes agissant en coopération. L’ensemble est équilibré, en ce sens que selon la partie qui doit être construite, certains gènes sont actifs, d’autre éteints en attendant le moment de réaliser un nouvel organe.

Les gènes concernant la couleur des pétales sont activés à l’apparition des pétales, ces gènes (7 gènes au minimum) codent les enzymes catalysant la succession de réactions qui s’achève par la synthèse du pigment, par exemple un pigment bleu, l’ anthocyane , un pigment n’est pas une protéine. Une mutation intervenant sur l’un de ces gènes, entraîne une modification de la couleur voir perte de la couleur. La couleur rose, rose pâle est due à plusieurs gènes fonctionnant mal. Les variations de couleurs sont sous la dépendance du pH de la vacuole, qui varie en fonction de celui du sol. La valeur du pH des cellules est sous la dépendance de gènes.

Au cours du temps, les gènes de la couleur des pétales subissent des mutations, un massif de fleurs offre de façon accidentelle des nouvelles couleurs, séduisantes et les pépiniéristes curieux d’avoir de nouvelles variétés en faisaient une sélection. Maintenant les pépiniéristes par des manipulations génétiques font apparaître des combinaisons de couleurs chez les plantes.

Pour approfondir La fabrique des fleurs Génétique, Évolution, Séduction Chez Buchetchastel

Couleurs des pétunias hybrides

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.