Arbre de soie, Acacia de Constantinople, Julibrissin

Albizia julibrissin Durazz.

Il est aussi l’ Acacia de Constantinople.

IL a séduit de nombreuses villes pour son port étalé, sa cime aplatie, son ombrage léger, sa floraison exceptionnelle à partir de juillet, ses gousses persistantes l ‘hiver sont décoratives.

il se reconnaît à ses folioles recourbées, pour le distinguer des Calliandra. Les  folioles se ferment durant la nuit et lors d’u toucher, pour les japonais il est “arbre qui dort”.

C’est Albizzi qui le découvre lors d’une expédition à Constantinople. Il résiste à la pollution, à la sécheresse. Les gousses et graines sont toxiques.

Il est très prisé dans les nouvelles villes méditerranéennes. Il est mellifère, et a des propriétés médicinales.  

Un bel exemplaire au jardin du muséum de Paris et le long des quais de la Seine.

Il y a de nombreux cultivars tant pour le port, la couleur des fleurs. Sa floraison est très capricieuse.

albizia julibrissin DSC04389albizia julibrissin DSC04386albizia-julibrissin-dsc04390