Platane hybride

Platanus x hybrida Brotero ou Platanus pyramidalis

En référence à l’ouvrage : le Platane d’Andre Vigoureux,chez Edisud, l’analyse d’ADN a confirmé l’existence de plusieurs croisements, des croisements ont eu lieu entre ces hybrides et leurs parents (P. orientalis et P. occidentalis ayant été obtenu au XVII° siècle) dans divers pays, en offrant un mélange des caractères des parents, ce qui ajoute une confusion pour la détermination et justifie la dénomination de Platanus x hybrida. Certains ont une écorce avec des écailles gris brun et dès la base d’énormes renflements, des blastomanies, des feuilles avec des sinus profonds , on aurait tendance à les nommer Platanus orientalis. Au niveau des « boules » le sommet est plus effilé. Pourquoi pas Platanus pyramidalis?

Platanus x hybrida
Platanus x hybrida