Mutation en faveur de la vigne cultivée

La vigne cultivée, Vitis vinifera subsp.vinifera a des fleurs hermaphrodites, son ancêtre, la vigne sauvage Vitis vinifera subsp. sylvestris est dioïque, des plants à fleurs mâles et d’autres à fleurs femelles. L’étude du séquençage de l’ADN de la vigne, a dévoilé que le gène, APRT3-Y programmation des carpelles est inhibé, et la fleurs sera mâle.Il y a plus de 8000 ans, une mutation inhibe le gène APRT3-Y, des fleurs hermaphrodite apparaissent au sein de la population sauvages, Les premiers vignerons ont sélectionné ses pieds aux fleurs hermaphrodites, plus intéressants pour la culture. Ensuite la domestication a fait naître les nombreux cépages.

Pour tout savoir De la vigne sauvage à la vigne cultivée, ESPèces n°39 mars 2021, par C.Dabonneville

Pour tout savoir sur la vigne ancestrale Voyage aux origines du vin nu par Alice Feiring Skin Contact 2016

Vitis vinifera sp.sylvestris , jardin botanique Lausanne

Chasselas : sinus pétiolaire peu ouvert , feuille pentagonale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.