Chicorée sauvage, Chicorée amère, Barbe-de-Capucin, « Amie du foie »

Cichorium intybus L.

La chicorée sauvage aime les terrains secs, calcaires de préférence. Ses tiges sont rameuses et hispides. Dès juillet à la fin de l’été, les capitules des fleurs bleues qui offrent en périphérie des fleurs en languette, et au centre des fleurs en tube, bien distinctes. Sa racine quand elle est cultivée donne par torréfaction « la chicorée »  remplaçant ou accompagnant le café. Les anciens l’appelaient « l’amie du foie ».  Elle est une plante médicinale, au Moyen Age la racine s’appelle « sponsa-solis« . Elle figure dans le Capitulaire De Villis de Charlemagne. Elle est à l’origine de l’endive vraieCichorium envia. Famille des Astéracées. Présente dans l’Ain dans les communes.

Cichorium intybus