Frêne commun, Gaïac d’Europe, Quiquina d’Europe

Fraxinus excelsior L.

Originaire d’ Europe, il est  dioïque  ou monoïque, les fleurs sont sans corolle, les fleurs mâles ont des étamines sans filet portées par le pédoncule, le pollen est à l ‘origine de pollinose, les femelles un carpelle à deux styles, après fécondation apparaissent les samares munies d’une aile membraneuse allongée. Son écorce est lisse, grisâtre, avec des plaques de lichen argentées,  se crevassant avec l’âge. Les feuilles pennées avec 7 à 15 folioles dentées, elles se décomposent rapidement. Les bourgeons terminaux sont noir velouté. Les rameaux sont marqués de lenticelles. Surnommé quinquina, il reste une plante médicinale, son écorce en décoction est fébrifuge, et anti-diarrhéique. La frênette est une boisson rafraîchissante faite avec les feuilles. (Consulter  :  le frêne, Guy Motel, Actes Sud). Il est le plus sensible à la  maladie cryptogamique, la chalarose du frêne déclenchée par un champignon hymenoscyphos pseudoalbidus, menaçant sa disparition surtout dans le nord de la France et progressant vers le sud. Consulter : www.nord-nature.org.

 
Fraxinus excelsior
Fraxinus excelsior
Fraxinus excelsior
Fraxinus excelsior Fleurs mâles et femelles
Fraxinus excelsior
Fraxinus excelsior

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.