Églantier des chiens, Rosiers des haies, Rosier des sorcières, Rosier sauvage »gratte-cul »

Rosa canina L.

Cet arbrisseau est très présent dans les haies, haut de 1 à 3 mètres, avec des aiguillons crochus, des feuilles à 5-7 folioles, des fleurs roses portées par un pédoncule lisse. Le réceptacle floral après fécondation devient charnu, protégeant de nombreux fruits secs, très durs, emballés dans des poils irritants, « le poil à gratter », ce faux fruit est le cynorhodon, riche en vitamines, il se mange devenu blet après les premières gelées. Un petit insecte le Cynips de l’églantier pond ses œufs dans une partie végétative qui réagit par la formation d’une galle chevelu , le bédégar, ou la « Barbe de St. Pierre ». La racine entrait dans la composition d’un remède contre la rage. L’Églantine fut souvent représentée dans l’art nouveau par E.Gallé, les frères Daum.

Rosa canina
Rosa canina
Rosa canina bédégar