Salsifis d’orient, barbe de bouc

Tragopogon pratensis subsp. orientalis (L.) Celak

Si le salsifis cultivé a des fleurs violettes et une énorme racine, le sauvage offre dans les prés de grands capitules de fleurs jaunes d’or. Il est bisannuelle. Il fleurit de mai à juin, les capitules s’ouvrent le matin et se ferment dans l’après-midi. Les longues feuilles se mangent en salade. Le plus spectaculaire est l’apparition du fruit semblable à celui du pissenlit mais avec des soies plumeuses, qui le surnomment « Barbe-de-Bouc ». Plante mellifère.

tragopogon pratensis DSC08039

Tragopogon pourrifolius, Salsifis cultivé

Sa racine est blanche, à ne pas confondre avec la racine noire de la Scorzonère. Le Salsifis est échappé de jardin dans la région méditerranéenne. Il n’est guère plus consommé.

tragopogon porrifolius DSC08200

Laisser un commentaire