Murier à papier, Broussonétia papier, Murier de Chine

Broussonetia papyrifera Vent.
Le Mûrier à papier est depuis longtemps cultivé en Chine puis au Japon.  Ce sont les fibres du phloème présentent sous l’écorce des jeunes rameaux qui sont utilisées pour la pâte à papier, après rouissage et macération en eau alcaline, ce papier est excellent pour l’encre de calligraphie. En Europe il reste un arbre urbain apprécié pour son ombrage son écorce et sa silhouette, un peu moins pour ses fleurs femelles qui en tombant sur les trottoirs les rendent gluants, il est dioïque , il a aussi l’inconvénient  dans un parc de drageonner. Il se voit à Lyon quartier St Georges. Consulter Les plantes du papier ESpèce n° 38.

broussonetia papyrifera

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.