Ginkgo

Ginkgo biloba

Il est très difficile de trouver si c’est un arbre mâle ou femelle. Les arbres femelles laissent tomber à l’automne des f ruits jaune d’or libérant une odeur très désagréable d’acide butyrique, avant la plantation dans une ville il faut prendre garde. Il séduit par son magnifique  feuillage doré, ses feuilles en éventail.Les japonais consomment les « fruits  » , cuisinés à l’huile avec du sel. Il faut être capable d’en apprécier ce goût un peu âcre, cependant ils sont excellents pour améliorer l’activité intellectuelle. Proche de Bordeaux, à St Jean d’Illac pour les besoins des laboratoires Beaufour et Ipsen, dans les vignobles s’étend un forêt thérapeutique de Ginkgo biloba.

Actuellement il existe de nombreux cultivars dont ‘Saratoga’  élaboré par la fondation Saratoga en Californie en 1950, il a des feuilles retombantes , moins typiques en forme de palme de canard, et il est un arbre mâle . IL borde la promenade de la Ficelle à Lausanne en se rendant à Ouchy.

Au Japon il est l’un des quatre arbres sacrés avec le Pin noir, le Sugi, le Camphrier, il a été divinisé par le Shinthoisme et ainsi de nombreux spécimens ont été sauvés et reconnus comme monument national. Ce sont les « Icyou » ou « Icho ».

ginkgo biloba RIMG0056ginkgo DSC08452DSC02285

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *