Liquidambars

Liquidambar d’Amérique ou Copalme d’Amérique

Liquidambar styraciflua L.
liquidambar styraciflua
liquidambar styraciflua

Originaire de Floride, introduit en Angleterre en 1681. Arbre d’ornement pour son feuillage doré carminé. De l’écorce s’écoule une sève dorée,qui est une résine, à odeur de cannelle, entrant dans la composition du baume du Pérou; elle  est appelée styrax .  Comme tous les liquidambars il appartient à la famille des Altingiacées. Ses rameaux sont ornés de crêtes liégeuses. Il est très décoratif surtout à l’automne le feuillage passe  du jaune d’or au pourpre. Ses teintes s’accentuent si il est à proximité d’une source d’eau.  L’hiver il reste décoratif avec ses rameaux ornés de crêtes de liège et ses fruits qui sont des boules hérissées rappelant le fruit du platane. Il résiste au froid. Les feuilles exhalent une odeur balsamique agréable quand il pleut. Son bois est semblable à celui du noyer d’où son appellation. Il est présent au Parc de la Tête d’Or à Lyon, dans de nombreux parc comme celui de Vizille.

 

Copalme d’Orient

Liquidambar orientalis Mill.

Originaire du Sud Ouest de la Turquie introduit en France en 1610, c’est le consul de France en Turquie qui se charge d’envoyer des graines en France.

Il est assez courant en France identifié avec ses feuilles découpées en 5 lobes devenant orange pourpre en automne.  S’identifie à sa base tronquée. Les fruits sont des capsules à pointes très fines. Il est présent au Parc de la Tête d’Or à Lyon.

 
Liquidambar de Formose
Liquidambar formosa Hance
Originaire de Taïwan et Sud Est de la Chine. Les feuilles couleur bronze au départ et pourpre à l’automne, les feuilles sont à 3 lobes, elles sont couleur bronze dans leur jeunesse. L’écorce est blanc grisâtre.  Les rameaux n’ont jamais de crêtes de liège. Il est calcifuge. Il est présent à Châtillon sur Chalaronne (Ain)
liquidambar formosa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *