Noyer commun, Noguier, Ecalonnier, Noyer d’Europe

Juglans regia L.

Il nous vient d’Asie centrale, cultivé depuis des temps anciens. Son tronc est droit et cylindrique. Son écorce gris cendré devient  très crevassée. Le houppier est large, arrondie, majestueux avec des branches étalées épaisses, l’ensemble apparaît solide, royal. Le feuillage est caduque, les feuilles sont composées de 3 paires de folioles et une grande foliole terminale entière, sans dents, froissées elles dégagent une odeur forte de “noyer”. Les bourgeons sont globuleux.

Au début du printemps au moment de l’apparition des feuilles, il se forme des fleurs mâles en gros chatons verdâtres pendants sur les rameaux de l ‘année précédente, et des fleurs femelles groupées par 3 ou 4 sur les rameaux de l ‘année. La pollinisation se fait par le vent.

Les noix sont des drupes,fruits à noyaux,comme l’olive ou la pêche, l’amande correspond à l’embryon qui est appelée cerneau, à l’état frais, et est entourée d’un tégument presque transparent qui ensuite adhère à l’embryon sec, l’amande est protégée par une coque dure, épaisse et sillonnée, le noyau, cette coque est emballée dans tissu vert, coriace, odorant et salissant,  le Brou de Noix, qui se détache du noyau à maturité, ce dernier tombe à terre.

Le brou de noix mélangé avec du sucre, de l’eau-de-vie donne une liqueur le ratafia de brou de noix.

Le bois de noyer est très prisé par les ébénistes, il fut le beau bois de l’ancien monde avant l’arrivée des bois du nouveau continent..

Un inconvénient son feuillage exsude une substance, la juglone qui inhibe la croissance de toute végétation, très rapidement il devient un arbre maudit, “sous un noyer gardes toi de t’y coucher”. (Consulter  Le noyer Anne-Sophie Rondeau  Actes Sud)

juglans regia DSC04742