Noyer commun, Noguier, Ecalonnier, Acajou d’Europe,

Juglans regia L.

Il nous vient d’Asie centrale, cultivé depuis des temps anciens. Son tronc est droit et cylindrique. Son écorce gris cendré devient  très crevassée. Le houppier est large, arrondie, majestueux avec des branches étalées épaisses, l’ensemble apparaît solide, royal. Le feuillage est caduque, les feuilles sont composées de 3 paires de folioles et une grande foliole terminale entière, sans dents, froissées elles dégagent une odeur forte de “noyer”. Les bourgeons sont globuleux.

Au début du printemps au moment de l’apparition des feuilles, aux couleurs cuivrées, il se forme des fleurs mâles en gros chatons verdâtres pendants sur les rameaux de l ‘année précédente, et des fleurs femelles groupées par 3 ou 4 sur les rameaux de l ‘année. La pollinisation se fait par le vent.

La noix une drupe,fruits à noyaux,comme l’olive, emballée dans tissu vert, coriace, odorant et salissant,le brou de Noix, laissant apparaître le noyau dure, sillonné appelé l’écale, à l’intérieur l’embryon, soit  le cerneau, formé de deux cotylédons séparés par cloison sec, il est entouré d’un fin  tégument.

Le brou de noix mélangé avec du sucre, de l’eau-de-vie donne une liqueur le ratafia de brou de noix.

Le bois de noyer est très prisé par les ébénistes, il fut le bois précieux de l’ancien monde avant l’arrivée des bois du nouveau continent, d’où son surnom de’ « Acajou d’Europe ». 

Son feuillage exsude une substance, la juglone qui inhibe la croissance de toute végétation, très rapidement il devient un arbre maudit, “sous un noyer gardes toi de t’y coucher”. (Consulter : Le noyer Anne-Sophie Rondeau,   Actes Sud)

Il existe de nombreux cultivars, pour chaque région ‘Chabert’, ‘Franquet’, ‘Corme’, ‘Grand jean’, ‘Marbot’, ‘De la Saint Jean’ , ‘De Mésange’…..

Juglans regia
Juglans regia