Parrotie de Perse


Parrotia persica (DC.) C.A.Mey

parrotia persica
Parrotia persica
parrotia persica

Exif_JPEG_PICTURE

Le Parrotie est originaire Turquie,  mont d’Ararat,  découvert par Parrot en 1829, botaniste allemand. Les feuilles obovales, obtuses au sommet de 6 à 12 cm de long et dans la moitié supérieure bordées de dents. Les feuilles virent du jaune doré aux couleurs feu à l’automne avec des restes de feuilles vertes offrant à chaque saison un tableau multicolore. Comme chez la famille des Hamamélidacées, les fleurs sont réduites à des étamines rouges, elles apparaissent avant les feuilles au printemps, et exhalent  le parfum d’amande et elles sont mellifères. Fruit ressemble à une noix qui est une capsule jaune orangé. Son bois est très dur, il ne flotte pas ce qui lui donne le nom d' »Arbre de fer ». Une écorce décorative lisse d’un gris rosé qui s’exfolie en plaques arrondies. Tronc donnant de multiples branches partant de la base. Il est souvent greffé sur Hamamélis. Supporte mal la canicule. Il est présent au jardin botanique de Lausanne, à Genève, au Parc de la Tête d’Or à Lyon., à l’arboretum de Châtillon -sur-Chalaronne (Ain).

Parrotie de Perse ‘Vanessa’ Ce cultivar a un port érigé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *