Physocarpe à feuilles d’obier

Physocarpe à feuilles d’obier , Bois aux 7 écorces

Physocarpus opulifolius (L.) Maxim.

physocarpus opulifolius
physocarpus opulifolius

Originaire des États-Unis et Asie Il est introduit en 1687 par le missionnaire Banister dans les jardins de l‘évêché de Londres

Son écorce brun sombre s’exfolie. Attrayant pour ses bouquets de fleurs blanches qui s’étagent sur les rameaux et feuillage. Le feuillage prend une coloration jaune à l’automne. Les bouquets de fleurs sont remplacés par des fruits secs, des follicules rose carminé  à graines jaunes. Appartenant à la famille des Rosacées, les Physocarpes ont été longtemps confondues avec les Spirées. Un cachet esthétique tout au long des saisons, tout blanc au printemps tout rose carminé en été et une écorce qui se débite en lambeaux chez les vieux sujets . En Amériques les feuilles sont utilisées en tant que purgatif. Il est présent au Parc de la Tête d’Or à Lyon.

John Banister (1650 1692) naturaliste anglais il est missionnaire en Virginie et il est un planteur pour financer ses recherches en botanique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *