Seringat, Jasmin des poètes

Philadelphus  coronarius L.
Cet arbuste a un port buissonnant désordonné, il est originaire d’Europe et d’Asie.Ses fleurs parfumées d’un blanc nacré en fait  le Jasmin des poètes, elles sont mellifères. Autrefois la moelle est évidée des tiges pour faire des seringues. On le distingue du Deutzia au niveau de ses tiges creuses et fragiles .
Les nombreux cultivars sont dus au travail d’hybridation du célèbre pépiniériste de Nancy, Victor Lemoine.
 Cultivars sont présents au jardin  botanique de la Tête d’Or à Lyon .

 Exif_JPEG_PICTURE

Exif_JPEG_PICTURE
Philadelphus  ‘Virginal’

Il s’agit d’un Seringat cultivé, le Seringat virginal, on reconnaît des fleurs à 4 pétales au parfum d’oranger disposées en grappes, il est rustique, dans ce cas les pétales sont allongés et  le blanc est éclatant , les branches dans tous les sens. Ce cultivar a été obtenu par le célèbre horticulteur Victor Lemoine, et admiré aux îles Borromées dans les jardins.

philadelphus virginal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *