Lindernie fausse gratiole

 

Lindernia dubia (L.) Pennell

Elle semble avoir pris le relais de Lindernia palustris,  cité autrefois Lindernia pyxidaria

(Lindernia palustris dans la flore de la Belgique est en grande voie d’être disparue, en Dombes ?)

Cette Lindernie se manifeste en quantité dans les grèves asséchées après juillet ou les étangs en assec, ses fleurs ont un petit air de celles de la Gratiole, Gratiola gratioloides lui conviendrait mieux. Les feuilles opposées sont munies de quelles grosses dents, sur les 4 étamines 2 sont des staminodes. (Elle est présente dans un étang de St André-le-Bouchoux.)

Elle couvre la grève jusqu’à la fin de l’automne en prenant une coloration rouge pourpre.