Métasequoia

Métasequoia, Séquoia changeant 

Metasequoia glyptostroboides HU & Cheng

metasequoia glyptostroboides

Originaire du chine, jusqu’en 1941, il est considéré comme un fossile, disparu depuis 100 millions d’années. En 1941 il est retrouvé en Chine dans les provinces de Sichouan, Hubei, Hunan par un japonais,  le professeur Kan.Les paysans l’utilisent comme fourrage et le prénomment «sapin d’eau». En 1947 c’est au cours de l’expédition menée par l’arboretum d’Arnold que des graines sont ramenées et cultivées pour une vérification. Il est planté au jardin des plantes à Paris en 1949. Il se rapproche du Cyprès chauve Taxodium distichum. Son port est conique, le feuillage prend une couleur rose brun orangé. Les feuilles sont opposées et non alternes comme chez Taxodium distichum. Écorce rouge avec de profondes fissures se détachant en lanières, un feuillage caduque . Il aime les terrains humides en permanence .Il s’agit d’un arbre en voie de disparition. Il est placé dans la famille des Cupressacées. Il est présent au Parc de la Tête d’Or à Lyon.

Il est sur la liste rouge IUCN des espèces sauvages IUCN CR. Un seul genre qui s’est répandue dans le monde entier avec son cortège de cultivars

metasequoia metasequoia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *