Métaséquoia, « Sapin d’eau », Un coelacanthe végétal

Metasequoia glyptostroboides Hu & W.C.Cheng

Originaire de la province du Hubei en Chine centrale, il est considéré comme un « arbre sacré ». Cette espèce panchronique, pour ne pas dire espèce fossile, il a été identifié et sauvegardé  par un botaniste chinois Hu Xuiansu. Les graines expatriées lui a permis de survivre dans de nombreux jardins botaniques occidentaux.  Il se rapproche du Cyprès chauve, Taxodium distichum. Son port est conique, le feuillage prend une couleur rose brun orangé. Les feuilles sont opposées et non alternes comme chez Taxodium distichum et caduques. Écorce rouge avec de profondes fissures se détachant en lanières.  Il aime les terrains humides en permanence. Famille des Cupressacées. Il est présent au Parc de la Tête d’Or à Lyon, depuis 1973 une réserve naturelle du Hubei le protège. Hu fait part de sa découverte à son professeur Henri Gaussen , spécialiste français des conifères.

Pour connaître l’épopée de sa découvert de 1941 à 1973  consulter ESpèces n°35 mars 2020. Il est sur la liste rouge IUCN des espèces sauvages.   Il existe des cultivars pleureurs, feuillage doré, feuillage vert émeraude.

 

Metasequoia glytostroboides
Metasequoia glyptostroboides

Laisser un commentaire