Anthyllide vulnéraire, Thé chambard

Anthyllis vulneraria

L’anthyllide est la Vulnéraire de l’ancienne pharmacopée, cette plante vivace dresse des capitules de fleurs jaunes dont le calice est renflé en vessie , très duveteux qui lui donne le nom «  de patte de chat  », la feuille se distingue par une foliole terminale très grande. Elle entre dans la composition du thé suisse, et du thé Chambard. Elle pousse dans les vignes et ses fleurs sont ramassées, mises macérées dans l’alcool donne l’  «  Arnica  » pour soigner les ecchymoses, les contusions, dans l’Ain (Revermont Treffort). Actuellement elle devient une plante métallophyte, elle fixe les métaux lourds du sol comme le plomb et le zinc dont certaines terres sont polluées.

 

Anthyllis vulneraria

Laisser un commentaire