Cardère sauvage, Peigne de loup

Dipsacus sylvestris L.
La cardère sauvage envahit les talus, le bord des chemins, les terrains vagues. Elle présente des aiguillons, et une inflorescence terminale épineuse qui dans le cas de la cardère cultivée est utilisée pour carder la laine, c’est le peigne de loup. Ses larges feuilles opposées enserrent la tige pour former des godets, ce qui lui donne le nom de « Cabaret des oiseaux ». La racine a des propriétés médicinales.
Elle est selon la classification phylogénétique dans la famille des Caprifoliacées et non Dipsacacées.
Elle est présente au jardin botanique du Parc de la Tête d’Or à Lyon.

dipsacus fullonum DSC01725dipsacus DSC03092

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *