Jonquille, Faux-Narcisse, Jeannette, Jonquille trompette

Narcissus pseudonarcissus L.

En mars, voir février pour un hiver doux apparaissent les colonies de jonquilles Les feuilles sont allongées étroites  semi-cylindriques comme celles des joncs, d’où  jonquille. Du centre se dresse une tige uniflore. La fleur est enveloppée dans une spathe membraneuse, puis elle montre ses 6 tépales jaune clair  avec au centre le périanthe se prolonge en une couronne intra-périgoniale  jaune d’or, crénelée :  Jonquille trompette. La couronne permet de distinguer les espèces de Jonquilles cultivées il y en a de nombreuses. Le fruit est une capsule à 3 loges libérant de nombreuses graines.  Elle est abondante dans certaines charmaies de la Dombes (St.Paul de Varax) et chênaies du Revermont. Riche en alcaloïdes,  elle est toxique, elle est narcotique, et peut déclencher des dermites. A distinguer de la vraie  Jonquille Narcissus jonquilla. Elle fait partie des Amaryllidacées.

 

 

Narcissus pseudonarcissus
Narcisus pseudonarcissus
Narcissus pseudonarcissus

Laisser un commentaire