Valériane officinale, Herbe-aux-chats, Herbe-aux-loups, Herbe aux coupures

Valeriana officinalis L.

La Valériane officinale se remarque au bord des fossés, les prairies humides, les clairières, les chemins, elle monte jusqu’ à 1000 m. Elle n’est pas présente dans le bassin méditerranéen et ne peut être remplacée par Centranthus ruber.

Sa tige est robuste et cannelée, ses feuilles sont longues et découpées, en 9 à 11 folioles dentées. Son odeur très particulière et désagréable attire les chats et persiste à l’état sec. Son rhizome surtout celui âgées de 3 ans a des propriétés médicinales qui agissent sur le système nerveux. 

Elle est présente au jardin botanique du Parc de la Tête d’Or à Lyon.

Selon la classification phylogénétique elle est dans la famille des Caprifoliacées et non plus Valérianacées.

Exif_JPEG_PICTURE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.