Rhubarbe officinale, « La grande jaune »

Rheum officinale L.

Cette plante vivace est introduite dans les jardins pour son aspect décorative, d’un rhizome épais jaillissent des touffes de grandes feuilles  à la bordure ondulée et partir de fin juillet des hampes florales aux petites fleurs blanches, ou d’un rose pourpré. (jardin botanique de Genève)

A l’origine elle était cultivée à des fins pharmaceutiques. Elle est un remède purgatif, diurétique. Elle est utilisée de nos jours dans la médecine chinoise, (consulter Les Plantes qui soignent de J. Fleurentin Ed. Ouest-France) . En pharmacie elle est sous le nom Radix et Rhizoma Rhei

De la famille des Polygonacées et comme toutes les rhubarbes les feuilles sont riches en acide oxalique, ce qui la rend très toxique. Consulter la médecine chinoise par les plantes de Ming Wong.