Aulne glutineux, Verne, Aulne rouge, Aune rouge

Alnus glutinosa Gaertn. 
 
Très fréquent dans les zones humides, en bordure d’étang, de l’Europe, ne croît pas au-delà de 500 m d’altitude.
Ses feuilles au sommet tronqué restent vertes même à l’automne, elles sont couvertes d’une résine poiseuse. Avant les feuilles, les chatons mâles aux reflets violacés  apparaissent regroupés par 3 voir 5, et les chatons femelles plus petits et coniques. Ces derniers se transforment en cônes, strobiles qui laissent échapper des petits fruits secs bordés d’une aile, assurant une grande dispersion. Les bourgeons sont allongés en massue, visqueux et de teinte violine. Les racines sont en symbiose avec les bactéries fixatrices de l’ azote de l ‘air. En Dombes et Bresse les branches adaptées à être dans l’eau sont utilisées pour les maisons en torchis . L‘Aune rouge,  son bois franchement coupé devient rouge sang, ce qui l’associe aux maléfices

 

 
Alnus glutinosa
Alnus glutinosa

Laisser un commentaire