Nénuphar jaune

Nuphar lutea (L.) Smith 

Il est ancré dans la vase, par un épais rhizome, préfère une eau calme, ne supporte pas l’assèchement.  Du rhizome partent les feuilles longuement pétiolées, se déroulent à  la surface de l’eau, et les fleurs portées par un long pédoncule au-dessus de l’eau. La pollinisation est assurée par les insectes. Après fécondation apparaissent des capsules en forme de bouteille. 

Le rhizome Radix nuphari lutei riche en alcaloïdes en tanins, est utilisé en médecine. 

IL est présent dans certaines parties des cours par exemple de la Chalaronne.  Il est présent dans de petits cours d’eau, ou autrefois dans les fossés d’irrigation des étangs, qui ne sont plus fonctionnels, souvent nettoyés mécaniquement.

 Il fait partie des Nymphéacées. 

Nuphar lutea
Nuphar lutea