Mélèze doré de Chine

pseudolarix kaempferi

Pseudolarix kaempferi Gord.

Rencontré aux îles Borromées ; il est une des plus belles découvertes de Robert Fortune en Chine, vers 1853, un port pyramidal, un feuillage en feux d ‘artifice jaune d’or à l’automne, comme le mélèze il perd ses feuilles à l’automne. Il a survécu aux glaciations grâce à l’ intervention des moines, comme pour le Ginkgo. C’est en Italie au bord du lac majeur dans les pépinières Rovelli, que l’arbre se développe il fait merveille sur les îles, à Pallanza. Il est rustique mais il n’apprécie pas le calcaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *