Carline acaule, Carline blanche, Caméléon blanc

Carlina acaulis subsp. caulescens (Lam.) Schübl. & G.Martens

Cette carline est aussi le baromètre la couronne des bractées du capitule s’ouvre et se referme sur le capitule suivant l’hygrométrie de l’air. Il ne s’agit pas d’un chardon. Son capitule est large de 10 à 15 cm , il est plaqué au sol ou le plus souvent porté par une tige. Elle  est décorative avec ses bractées argentées, elle se rapproche de la Carline à feuilles d’acanthe, aux bractées dorées, et au capitule plus gros, plus imposant. Elle est bisannuelle. Elle a tendance à disparaître avec la descente des buis au niveau des collines calcaires par exemple Revermont (Ain)  a disparaître, présente dans les Mont d’Ain, mais menacée…

Elle habite les pelouse sèches des Brotteaux de l’Ain  (Pont d’Ain, Oussiat).

Elle est une plante médicinale.

Carlina acaulis
Carlina acaulis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *