Primevère officinale, Coucou

Primula veris L.
C’est aussi en France le “Coucou”  qui illumine les champs début mars. Les fleurs ont un nectar parfumé, elles évitent l’auto-pollinisation en offrant deux types de fleurs les unes ont un pistil très court, les autres un pistil dépassant les anthères, un calice renflé, c’est l ‘héterostylie pour favoriser une pollinisation croisée.   Les pétales sont d’un jaune d’or avec une tache orangé, peu étalés. Les fleurs sont disposées en ombelle.
Plante médicinale. ( Les dents du calice sont plus courtes que larges , ce serait la sous-espèce suaveolens ).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.